Home > Réduire le cholestérol > Mode de vie sain > Septembre, le mois de la récolte
Septembre, le mois de la récolte

Septembre, le mois de la récolte

Une récolte miraculeuse !

Septembre est un mois de transition. Un jour c'est encore le plein été, le suivant, l'automne. Votre potager n’échappera pas au changement des saisons, pour le plus grand bien de vos légumes. Voici quelques conseils pour réaliser une récolte abondante et tout préparer pour que l’année prochaine soit vraiment fructueuse.

Comment obtenir une récolte exceptionnelle ?

En suivant quelques bons conseils :

  • Vous voulez de belles tomates bien mûres ? Alors, coupez toutes les feuilles du bas, surtout quand elles jaunissent. Supprimez les dernières fleurs, parce qu’il est trop tard pour qu’elles portent de nouveaux fruits. Faites de même pour les poivrons, les piments, les aubergines et concombres.
  • Vos tomates restent désespérément vertes ? Ne vous en faites pas, elles mûriront à l'intérieur. Mettez-les dans un sac en papier avec une banane !
  • Dégagez vos potirons de leur feuillage superflu pour qu’ils prennent le soleil. Leur peau se durcira et la chair mûrira de l'intérieur. Cela vous permettra en outre de conserver vos potirons plus longtemps.
  • Déterrez la plupart de vos pommes de terre et betteraves à la fin du mois, sinon vous serez envahis par les escargots. Les carottes, navets et céleri peuvent rester en terre un mois ou deux de plus : les panais, par exemple, restent délicieux jusqu'après le premier gel.
  • Il fait déjà plus froid ? Lors des premières gelées nocturnes, couvrez vos laitues, endives, épinards et bettes bien à l’abri sous une bâche en plastique, un auvent ou une couverture. Bien protégés, vos légumes feront encore la joie de votre cuisine pendant tout l'automne.
  • Si vous cultivez des légumes d'hiver comme des choux verts, des choux fleurs ou des choux de Bruxelles, mettez un peu de terre autour des tiges ou soutenez-les avec un tuteur pour les empêcher de se briser sous leur propre poids. Enlevez les feuilles jaunies.
  • Dispersez un peu de terre sur les plants de poireau pour que leurs tiges restent bien blanches.

Puis-je encore faire quelque chose cette année ?

Il n'est pas trop tard. C’est même l’occasion de semer quelques derniers légumes. Épinards, radis, salade de blé, roquette, cresson, laitue... tous continuent à pousser jusqu’à la fin de l'année, pourvu qu’ils soient couverts et bien protégés du froid.

Puis-je encore faire quelque chose cette année ?

  • Plantez des gousses d'ail et des petits oignons. Tant qu'ils ne sont pas imbibés d'eau, ils survivront à l'hiver. Plus long est leur séjour dans le sol, plus gros seront les bulbes l'année prochaine.
  • Ce mois-ci ou le mois prochain, semez vos fèves des marais et autres espèces de haricots rustiques.
  • Transplantez les choux issus de vos semis. Plantez-les dans une terre bien compactée.
  • Comme le sol est encore légèrement chaud, vous pouvez planter de nouveaux fraisiers et quelques autres fruitiers comme des cassis et des groseilles à maquereau.
  • Répartissez de l’engrais vert dans les sillons à semis que vous avez nettoyés. Les fèves des marais, l’herbe coupée et le trafic des abeilles améliorent la composition du sol, fournissent des éléments nutritifs pour l'année prochaine, et aident à lutter contre les mauvaises herbes. Vous les enterrerez au printemps prochain.

Que puis-je faire maintenant dans le jardin ?

  • Retirez toutes les vieilles feuilles et restes végétaux dès que vos légumes sont arrivés à maturité. Mettez tout au compost. Ne laissez rien pourrir sur le sol pour éviter les maladies.
  • Coupez les plants d’asperges à ras du sol lorsque leur feuillage jaunit.
  • Stockez vos graines préférées pour les semer l'an prochain. Surtout les espèces difficiles à trouver dans le commerce. Les graines de haricots, de petits pois, de potirons et de tomates peuvent toutes être séchées et stockées et servir aux semis de l'année qui suit.
  • Taillez vos mûriers et les tiges de framboisiers qui ont poussé de manière exagérée et attachez les nouveaux jets de façon à ce qu’ils produisent beaucoup de fruits l'an prochain.
  • Vérifiez la présence de taches brunes sur vos pommes, poires et prunes et jetez tout fruit infecté. Collez une bande de glu autour des troncs de vos arbres fruitiers afin de dissuader les mites d’hiver femelles : elles n’arriveront pas à pondre dans le tronc de l'arbre.

Tout sur le mode de vie sain >Aussi intéressant pour vous

Tout sur le mode de vie sain >